Hiba Tawaji : que devient la demi-finaliste de The Voice : La Plus Belle Voix #4 ?

 
Hiba Tawaji est déjà une artiste multitalent reconnue dans son pays d’origine, le Liban, lorsque le public français la découvre un samedi soir de janvier 2015 lors des auditions à l’aveugle de l’émission The Voice : La Plus Belle Voix. Lors de cette saison 4, la chanteuse libanaise se fait remarquer en interprétant notamment Les Moulins De Mon Cœur de Michel Legrand, Mon Amie La Rose de Françoise Hardy, Fighter de Christina Aguilera, Everytime de Britney Spears ou encore Amoureuse de Véronique Sanson. C’est le titre Pas Là de Vianney qui la fera échouer en demi-finale.

Pas si gênant que cela pour l’artiste de Beyrouth car s’ensuivent une signature avec le label Mercury France, plusieurs singles en langue arabe, l’album Hits sorti en mars 2016, la reprise du rôle d’Esmeralda dans la comédie musicale Notre Dame de Paris et de nombreuses apparitions dans des émissions télévisées aux heures de grande écoute.

Et en ce début d’année 2017, Hiba Tawaji revient avec un nouveau single produit par Oussama Rahbani, Bghannilak Ya Watani. Le titre est une chanson touchante sur le pays d’origine de la chanteuse auquel elle voue un amour sans limite.

​Je chante ma patrie jusqu’à la fin des jours / Que ton soleil à jamais ne brille / Que ta lune jamais ne s’endorme / Je chante ma patrie / Et mon amour, tel les nuages, s’épand.

La demi-finaliste de The Voice qui a déjà reçu des prix en tant que réalisatrice pour son court-métrage The Rope a dirigé la vidéo servant à la promotion de cette sublime chanson d’amour. On y voit au travers d’un esthétisme rare un Liban démoli et pillé. Et l’espoir infini porté par la voix puissante de Hiba Tawaji.


Toujours plus de musique arabe ! Vous allez aussi aimer :

22 More posts in Chanteuses Libanaises category
Recommended for you
Elissa et Tamer Hosny s’unissent pour chanter « Wara El Shababek »

Alors que Tamer Hosny est un habitué des duos internationaux (on se souvient de ceux...