fbpx

Cheb Bilal : “Vida Loca” dépasse les 25 millions de vues

Écrit par le 08/09/2018

Temps de lecture : 2 minutes et 8 secondes

Vida Loca, le dernier single de Cheb Bilal est un tube

L’artiste algérien Cheb Bilal fait un retour remarqué avec son nouveau single Vida Loca. Ce titre s’inspire de rythmes salsa entraînants. Mais, fidèle à sa marque de fabrique, Cheb Bilal y introduit l’envoûtante musique raï qui nous donne l’envie de bouger des épaules ! Pour saluer cet opus, les fans se sont rués sur YouTube pour visionner la vidéo musicale de Vida Loca et ce sont aujourd’hui plus de vingt six millions de vues qui s’affichent au compteur de ce clip haut en couleur. Pourtant un tel pari n’était pas gagné. Cette proposition artistique de la star algérienne du raï surprend, car Cheb Bilal est plutôt connu et reconnu pour ses interprétations musicales romantiques ou mélodramatiques et qui sont à l’opposées du single Vida Loca.



Le style musical de Cheb Bilal

Cheb Bilal est un chanteur qui a fait le choix du sentimental. II trouve le rythme et les mots nécessaires pour toucher l’émotion chez son public. D’ailleurs, le succès de Cheb Bilal s’est construit sur une chanson touchante, poignante et qui raconte l’exil de son pays d’origine, l’Algérie, et la tristesse qui l’accompagne. Cela est sublimé dans son premier album Babor Li Jebni dans lequel figure le titre Ghorba Wel Hemm (L’exil Et Les Galères). Ce dernier est sorti en 1996 et a fait un véritable carton auprès du peuple algérien : sans doute parce qu’à l’époque, un grand nombre d’algériens venait en France pour travailler et gagner sa vie. Mais c’était sans compter sur la dure réalité qui les attendait en France. Ainsi, Cheb Bilal a su trouver un écho auprès des milliers de jeunes qui se sont retrouvés dans les paroles de Ghorba Wel Hemm. Aujourd’hui, on peut penser que si Cheb Bilal colore sa musique en chantant Vida Loca, c’est certainement pour magnifier les années de vies difficiles qu’il a traversées.



Cheb Bilal : un artiste controversé

Au début des années 1990, Cheb Bilal a été menacé de mort par les terroristes durant la guerre civile algérienne appelée aussi décennie noire. Comme certains de ses compatriotes, la star algérienne est restée en France le temps que le conflit cesse, et relancer sa carrière artistique. Mais actuellement, c’est une toute autre menace qui peut lui coûter sa carrière. Le chanteur traditionnel algérien est au cœur d’une polémique qui date de l’année dernière. Cheb Bilal aurait tenu des propos que les marocains ont jugés déplacés. Ces derniers se sont sentis offensés lorsque, interviewé par un journaliste lui demandant s’il allait demander la nationalité marocaine, il a répondu sur un ton amusé :

Que faire de la nationalité marocaine. Si la nationalité marocaine veut dire tout avoir gratuitement, alors oui.

Ces propos ont été relayés par la presse et ils ont provoqué une telle tension dans le pays que Cheb Bilal a préféré annuler une tournée prévue au Maroc à l’été 2017. Pire encore, les internautes d’origines algérienne et marocaine se sont livrés à de véritables propos racistes les uns envers les autres sur la toile. Donc, si ce chanteur qui a grandi à Oran veut conserver le titre d’héritier de la culture Raï et continuer à nous chanter l’amour et le romantisme pour combattre la haine, il est aussi de son devoir de ne pas diviser les uns et les autres et de contribuer, par la chanson, à lier les uns avec les autres.

5/5 (2)

Cela vous plaît-il SVP ?



Current track
Title
Artist

Background