fbpx

Fares Karam : un nouvel album en 44 minutes et 36 secondes

Écrit par le 06/05/2018

Temps de lecture : 1 minute et 14 secondes

Fares Karam lance son 9ème album : 44:36

Fares Karam est l’un des chanteurs les plus connus du monde arabe. Il a de nombreux fans également en France devant lesquels il a chanté lors de la Nuit de L’Orient au Palais des Congrès de Paris en mars 2018. Son succès a débuté en 1996 grâce au télé-crochet libanais Studio El Fan. Ses huit albums enregistrés en studio ont tous rencontré un large public, non seulement dans son pays natal, le Liban mais aussi aux États-Unis, au Canada, en Australie et en Amérique du Sud. Toujours sur le label Rotana, Fares Karam sort son neuvième album, exactement cinq ans après son précédent opus. Cette nouvelle oeuvre, sobrement titrée 44:36, en référence à la durée totale des titres présentés, est particulièrement puissante, mature et harmonieuse ; à commencer par le premier single qui en est extrait, Badna Nwallea et dont le clip vidéo dirigé par Hass Ghaddar vient d’être publié sur YouTube.



44:36 : un album aux sons à la fois hétéroclites et homogènes

Si Fares Karam nous avait habitué aux chansons faisant la part part à la dabkeh, le chanteur libanais nous invite à découvrir une nouvelle facette de sa personnalité. Les 12 titres qui font 44:36 ne sont pas tous des chants folkloriques libanais. Fares Karam a un peu oublié le tambour arabe pour laisser la place à des sonorités qui bougent davantage avec des rythmes plus électroniques. Et qu’on se le dise : ce nouveau style correspond parfaitement à la voix suave et masculine de cet artiste populaire. Mais au-delà de quelques titres dabke et de chansons arabes qui bougent, Fares Karam s’essaye aussi à la chanson d’amour arabe, comme avec le titre Orbak Wajaa. Et encore une fois, c’est plutôt réussi !



Fares Karam rend hommage à Melhem Barakat

Comme l’avait fait Melhem Zein en 2016, Fares Karam interprète l’une des dernières compositions inachevées de Melhem Barakat, le célèbre mélodiste libanais décédé le 28 octobre 2016. Avec des paroles écrites par Nizar Francis, Kell Enass Hawallayki figure donc sur le dernier album de Fares Karam sorti le 4 avril.

5/5 (4)

Cela vous plaît-il SVP ?



Poursuivre la lecture

Current track
Title
Artist

Background