fbpx

Adil Assil nous donne “Lala Moulati” : écoutez !

Écrit par le 09/09/2018

Temps de lecture : 1 minute et 50 secondes

Adil Assil conforte sa place sur les ondes marocaines avec Lala Moulati

Adil Assil signe son retour avec un single décoiffant, Lala Moulati. Ce titre est sorti il y a trois jours et fait déjà une entrée fracassante dans les charts marocains. Cet artiste, issue des terres de Tanger, s’est inspiré de la musique traditionnelle de son pays, la Taqtouqa Jabalia. Pour réaliser cet opus, il a ajouté des sonorités africaines, ce qui propose à l’auditeur un son différent de ce qui se fait actuellement sur les ondes des radios FM. Effectivement, Lala Moulati sort du lot en proposant un rythme arabo-africain, alors que la tendance actuelle se tourne majoritairement vers des influences pop orientales. Cependant, même si Lala Moulati est à classer du côté de la tradition musicale, le clip vidéo en est tout autre car il est tourné vers la modernité.



Le beau gosse de Tanger au service de la jeunesse marocaine

Adil Assil a bien compris que le monde d’aujourd’hui est envahi par l’image et le paraître. le chanteur marocain joue de son corps et n’hésite pas, dans chacun de ses clips, à le mettre en scène. D’ailleurs, la gente féminine apprécie ce bel homme au regard coquin et aux muscles saillants. La vidéo musicale de Lala Moulati a été une fois de plus l’occasion pour la star marocaine de montrer ses talents de danseur sur le dancefloor et on peut dire que les chorégraphies sont assez réussies.

Des singles, c’est bien ; un album, c’est mieux

Adil Assil reste une figure à laquelle certains fans peuvent se projeter. Son look vestimentaire et ses goûts pour les belles choses sont autant d’éléments qui mènent son public à vouloir lui ressembler. Adil Assil est l’emblème d’une jeunesse qui veut réussir, gagner et se montrer telle qu’elle est : forte et déterminée. Cependant, s’il veut rester sur les ondes, cet artiste qui monte doit continuer à se démarquer de ses compatriotes marocains qui font aussi un tabac. En effet, les chanteurs marocains prolifèrent rapidement mais pourraient disparaître aussi vite qu’ils sont apparus ; sans compter les chanteuses marocaines qui rencontrent un certain succès dans le monde. La plupart de ces jeunes artistes présentent des singles plutôt que des albums : cela tend à nous faire penser que les maisons de disques hésitent à investir sur la nouvelle scène musicale en offrant des albums à un public pourtant demandeur. Or, le potentiel est énorme et des jeunes chanteurs comme Zouhair Bahaoui, Aminux, ou encore Nouamane Belaichi sont des artistes appréciés par leurs fans mais qui, à force de ne proposer que des singles risquent de disparaître dans les oubliettes des bacs à musique. Les labels font le choix de privilégier les clips vidéo qui paraissent rapporter plus que les sorties d’album. Pourtant de talentueux artistes ont des choses à dire, à communiquer à travers leurs chansons, alors encourageons la jeunesse marocaine à chanter et à s’exprimer à travers leur musique en réalisant des albums et non seulement des clips, car seules les paroles restent dans les têtes et non les images !



5/5 (3)

Cela vous plaît-il SVP ?



Current track
Title
Artist

Background