fbpx

“Shou Elfekrah”, le premier single de Yacoub Shaheen enfin disponible

Écrit par le 04/11/2017

Temps de lecture : 1 minute et 34 secondes

En quelques mois seulement, Yacoub Shaheen est passé de chanteur local de la ville de Bethléem en Cisjordanie à un nom reconnu dans l’ensemble du monde arabe. Yacoub Shaheen était le le candidat palestinien à Arab Idol en 2017, le prestigieux concours musical annuel de téléréalité vu par des millions de téléspectateurs à travers le Moyen-Orient chaque année. Il a épaté le public et les juges avec sa voix douce, sa beauté et son interprétation des chansons arabes classiques. Et sa victoire a fait descendre une foule d’habitants de Bethléem dans la rue. Les Bethléemiens ont fait la fête en brandissant des drapeaux palestiniens durant des heures. Après Mohammed Assaf, Yacoub Shaheen est le deuxième vainqueur palestinien d’Arab Idol.



La célébrité soudaine de celui qui est en train de de devenir l’un des chanteurs palestiniens les plus populaires a suscité beaucoup d’intérêt, non seulement en Palestine, où il est né et où il a grandi, mais aussi dans un coin inattendu de cette région : le nord de l’Irak. Les Assyriens du monde entier ont rapidement pris note d’une partie de la biographie du gagnant d’Arab Idol, moins souvent citée : il est en réalité syriaque, une petite communauté qui fait partie de la nation assyrienne. Les Syriaques, comme la plupart des Assyriens, sont chrétiens.

De nombreux syriaques palestiniens s’identifient aujourd’hui fortement à leurs deux identités, perpétuant l’histoire de leurs familles en tant que réfugiés et survivants du génocide, parallèlement à leur propre rôle contemporain dans la lutte contre l’occupation israélienne. En effet, les syriaques palestiniens les plus âgés sont deux fois réfugiés : ils ont d’abord fui les forces ottomanes pour être attaqués ensuite par l’armée israélienne quelques décennies plus tard.

yacoub shaheen

La musique a joué un rôle historique en rassemblant des gens du monde entier, et le rôle d’Arab Idol est aussi clair que celui de Yacoub Shaheen : il a uni les Palestiniens et les Assyriens – deux communautés touchées par la guerre et le déplacement – dans la joie de son succès sur la scène internationale.

Mon gage et mon serment, mon sang est palestinien

Et après avoir triomphé sur la scène de l’émission de télévision arabe il y a quelques mois en remportant sa quatrième saison, Yacoub Shaheen sort aujourd’hui son premier single sur le label Platinum Records, Shou Elfekrah. Une magnifique chanson d’amour arabe dans laquelle le chanteur syriaque ne cache pas ses sentiments. Et le succès est au rendez-vous ! La vidéo officielle postée sur YouTube il y a quelques jours a déjà dépassé le million de vues.

Pas encore de note

Cela vous plaît-il SVP ?



Current track

Title

Artist

Background